Maintenant qu'on a vu le maître à tous, passons à ses futurs successeurs potentiels: comme dirait Nagui, tout le monde veut prendre sa place. Et pour cause: vacances aux frais de ma TVA, chauffeur, petit palais en guise d'appartements, des voyages partout dans le monde à décider du sort d'autres pays... Bon bien sûr il y a une contrepartie: celle d'être détesté des 3/4 des français. Bah oui ici tout le monde est comme ça, on supporte pas que quelqu'un ait trop de réussite. C'est bête, être président est justement le pinnacle de la politique...

Commençons par voir les premières applications du théorème: commençons par le Premier ministre, Dominique de Villepin, crinière au vent, le monsieur est selon NF un touche-à-tout médiocre. Ca tombe bien être premier ministre, c'est un peu devoir s'intéresser à tous les dossiers quelque soit leur domaine. Premier ministre c'est un peu le Raymond Poulidor de la Politique: toujours derrière le Président lors des voyages, il n'est pas élu et se prend tous les coups pour ses ministres et même son Président. Derrière lequel il était pourtant caché.

Résultat, à force de prendre des coups, il est grillé à vie. Bah oui même si on le dit jamais, premier ministre, c'est pire que président, après ça tu peux plus rien faire à part te cacher. Un vrai fusible. Alors que pourtant, les gens dont il avait la charge ressortent indemnes ou presque. Et voilà que déboule dans le rétroviseur Nicolas Sarkozy, cheveux courts, impeccablement peignés (il ne faut surtout pas fâcher les gens de la com qui sont les dieux absolus...), il a tout du parfait élève. Concentré il l'est, acharné plutôt. Non vraiment ce théorème il marche bien. Sauf qu'à force d'être concentré sur l'Elysée, il oublie qu'il est encore Place Beauvau. Enfin non il essaye de dire à tout le monde qu'il y est encore un peu, mais il a tellement le focus sur le Palais que plus personne n'y pense. Pauvre de lui...

En même temps ça marche aussi avec les femmes: regardez Michelle Alliot-Marie. Coiffure d'un autre temps, mais relativement courte pour une fille. Droite dans ses bottes, le regard sévère elle aussi semble hyper concentrée sur son travail et elle donne pas envie de faire une boulette. Ministre de la Défense qu'elle est. Ca lui va comme un gant :p Je sais pas depuis quand il a observé ce théorème avant de l'énoncer, mais faut reconnaître que le DG/Prof/Fondateur a trouvé un truc bien solide :p

Comment y échapper? A quoi? Ségolène évidemment! Cheveux longuets, pas gigantesques non plus mais longs. Un vrai papillon ce bout de femme. Têtue peut-être, mais surtout animée d'une diction étrange, avec cette impression de parole mécanique. Penserait-elle à quelque chose d'autre en parlant. C'est l'hypothèse qu'on pourrait faire. Plus qu'à le démontrer^^Le problème c'est qu'à force de raconter tout plein de choses différentes, on risque de louper certaines choses. Voire de tourner en rond. Alors Mme Royal, ce programme c'est pour quand? Va falloir passer aux choses sérieuses désormais. Parce qu'à faire 25 choses à la fois (Parler, Ecouter, Virer son porte-parole, Faire une boulette, Inventer des néologismes...), on perd de vue que vous cherchez à atteindre comme les autres le château.

Il est fort M'sieur Fintz. Son théorème se vérifie dans tous les cas. Faudra penser à le déposer^^ Et donner ce truc aux journalistes: un capillomètre :p Ca aiderait à mieux comprendre le comportement de chaque candidat lol Qui sait si ça ne sera pas notre critère de choix? xD

PS: je tiens à dire que cet article n'a aucune portée politique et est simplement issu de ce qui a découlé de l'énonciation du théorème titre... A consommer avec humour donc. Et sans cigarette c'est bientôt interdit dans un lieu public tel que ce blog ;)